Canyon du Grosdar (version intégrale ++)

Guillaume Boiteux, Sophie Vincent, Caroline Meyer, Camille Chevalier des Lagaf
Jérémy Pignier, Arnaud Prince, Willy Bourgeois-Moine, Jérémy Bolard et Rachel Humbert du SCSC

C’est au départ une initiative de Guillaume relayée par Rachel puis par Jerem P. L’idée est de faire une sortie sympa un jour férié.
Grosdar ou Flumen étaient les deux sites de prédilection.
Compte tenu du fait que nous nous retrouvons à 9 participants dont 2 « installateurs » (seulement), le choix se porte sur le Grosdar afin de ne pas avoir trop d’attente dans une eau froide (l’eau est même pas froide dans le Jura d’abord, je comprends pas… :-P). Rendez-vous est donné à 10h devant la cathédrale de Saint-Claude.

Jeremy P. arrive avec 30 minutes de retard et prétexte un café qui s’est éternisé chez le Président alors qu’il devait y récupérer un bidon étanche pour Arnaud et moi. Comme si le Président avait tendance à bavarder… wink
Nous partons stationner trois des 5 voitures sur le parking de sortie du canyon. Nous nous mettons en maillot de bain, laissons les affaires sèches dans les véhicules des deux Jérémy et de Guillaume et prenons la route avec la voiture de Caroline et d’Arnaud direction le parking longeant la route au début du Grosdar aval.

Nous enfilons les combis, chargeons les sacs et prenons le chemin du Grosdar intégral intégral (oui oui deux fois intégral il n’y a pas d’erreur).
Celui-ci n’est pas balisé. Jérémy P nous explique que l’ancien propriétaire avait du mal à tolérer la pratique du canyon et qu’il ne valait donc mieux pas baliser le passage sur cet extrême aval (qui plus est qui n’est pas obligatoire). Le nouveau propriétaire des parcelles traversées, dixit Jérémy, semble accepter d’avantage l’idée. Affaire à suivre pour un éventuel balisage donc...
Ces dispositions sont précisées sur le site descente-canyon « ATTENTION ! Il est impératif de commencer la course au niveau du pont, et de ne plus faire la courte partie amont comme stipulé sur le topo (pb de propriétaire). »

C’est une première pour Camille (un canyon pendant ses vacances avec un guide) et Sophie. Toutes deux pratiquantes assidues d’escalades et donc tout de même à l’aise sur corde mais pas dans l’enfilage de combi. Camille ayant une combinaison de surf l’enfile à l’envers et devra, lors d’une pause l’enlever pour la remettre à l’endroit (fermeture éclaire dans le dos).
Le premier équipement est posé et les consignes données pour le premier rappel de la journée.
Je commence à mitrailler : mon téléphone étanche, anti choc anti poussière (et oui tout ça !) va être rentabilisé rapidement. ;-)
La désescalade se poursuit. Un peu d’histoire en passant sous le pont en service puis en arrivant vers l’ancien pont. Il paraîtrait que l’on peut descendre du nouveau pont en rappel plutôt que de prendre le sentier de forêt… Doit pas y avoir assez de rappels dans ce canyon… undecided

Guillaume et Jérémy p nous ont parlé de ce fameux rappel de 70 mètres en nous précisant qu’un fractionnement était présent ce qui a, un tantinet, inquiéter certains membres de l’assemblée. Inquiétude non justifiée car, Jerem P restant au dessus et Guillaume sur le fractionnement, tout le monde a pu descendre sans encombre et faire chauffer la corde. Bon, certains auront fait d’avantage le yoyo que d’autres tout de même. Et ne mentez pas!! J’ai tout filmé !!! ;-) Bon ok, les vidéo sur PC sont dans le mauvais sens… J’essaierai de m’en rappeler pour les prochaines sorties c'est promis. innocent

Quelques gouttes de pluie nous font douter de la possibilité de faire la partie aval…

Dernière petite cascade avant une pause déjeuner bien méritée à presque 15h. Oui oui, on commençait à avoir faim quand même hein… !!
La pluie (10 gouttes) n’a pas duré et c’est sous un beau soleil que nous reprenons la descente pour atteindre le début de la partie aval où il y a foule. 2 groupes : un en train de s’équiper, l’autre déjà dans le lit de la rivière. Nous décidons de doubler par la droite tout en disant bonjour afin de commencer la course avant le groupe avec guide.
Nous croiserons deux autres groupes à l’intérieur du Canyon dont un guidé par Pat (Couleur cailloux) et l’autre qui nous laisse bien volontiers et même avec encouragements passer devant lui… (Surement un qui n’a pas dit à ses clients qu’il y avait un rappel de fin… Petit malin va !!!) Toujours est-il que sur ce même groupe je remarque que des enfants, équipés de baudriers, n’ont aucune longe pour s’attacher à la superbe main courante installée par Dom sur l'accès à l’un des sauts… Une chute est pourtant si vite arrivée… undecided

Jeremy P nous fera remarquer la plaque commémorative au dessus d’une vasque, rive droite, et nous expliquera la tragique histoire. Cette plaque nous rappelle que nous ne sommes rien face à la nature et qu’il nous faut toujours rester extrêmement prudents face aux risques de pluie et orage dans notre pratique des canyons.

Les sauts s’enchaînent certains d’une hauteur plus haute que d’autre, en fonction des participants.

Nous terminerons par le dernier rappel avant de rejoindre tranquillement les véhicules vers 17h15 avec un Jérémie B qui nous indique avoir laissé la clef de son camion dans les voitures stationnées au parking amont… Nous serons donc quelques uns (ayant laissé nos affaire sèches dans son camion), à bronzer au soleil en attendant le retour des dits véhicules. Ralala Jérémy B !!! Pour le coup tu paieras à boire la prochaine fois ;-)

Chips, bière, boissons sans alcool sont au rendez-vous pendant que l’on se change et que nous discutons des projets, sorties, à venir ou de nos ressenties sur cette sortie.

Départ du site un peu avant 18h car certains sont attendus à la piscine et d’autres ont de la route et bossent le lendemain.

TPC : 6h30