L'Écho des cavernes Année 1952 N°1 - Projets pour 1952

PROJETS POUR 1952

Nos projets pour 1952 sont nombreux et il faudrait pour les réaliser un temps exceptionnel, des loisirs illimités et surtout des moyens de transport plus rapides que "le Train onze" habituel.
La grotte des Foules est très loin d'être terminée et, chaque expédition, en éliminant un point d'interrogation sur le plan, en fait surgir d'autres. Suivant une locution devenue proverbiale au Club "nos gosses n'en verront pas le bout".
La grotte de la Grusse est elle aussi redevenue d'actualité depuis la découverte fin 1950 de grands puits donnant accès à une belle rivière souterraine ; qui sait ce qu'elle nous réserve au point de vue géologique et hydrographique le jour où l'eau, en se retirant, nous permettra de progresser en profondeur.
Plus loin de Saint-Claude, il reste à terminer les deux plus importantes grottes des Cernoises, à voir de près les résurgences des Ecolais et de la Douveraine, à continuer la descente dans le gouffre de Sièges, à explorer ou à finir six grottes dans le cirque de Vulvoz. Il nous reste encore à désobstruer les grottes de la Cernaise et la grotte centrale du cirque des Foules, à reconnaître de nombreuses cavités signalées en bordure de la Bienne ou de l'Ain, à continuer si possible la pénétration de la caverne de Menouille, où quatre groupes ont déjà été arrêtés par la traversée d'un puits de 40 mètres que, seul jusqu'à présent, notre ami Mario a osé entreprendre et qu'il a réussie. Dans la montagne huit gouffres au moins, entre Giron et la Dole, attendent notre visite.
Tout cela sans compter, comme il arrive souvent, des explorations inattendues de cavités nouvelles, expéditions généralement décidées en quelques heures pour profiter de la chance rare d'un moyen de transport sur les lieux.
Si dans l'année, nous faisons le quart de tout ce qui nous reste actuellement à faire, nous pourrons déjà nous déclarer très satisfaits. Il faut bien aussi en laisser un peu pour les années et les générations de spéléos à venir.