Prospection

Prospection secteur Mont Fier (Longchaumois)

Guillaume Ballet, François Jacquier

Vers 18h nous devons retrouver Bruno à Prémanon pour récupérer du matériel plongée, c'est une bonne occasion avant d'y aller de traîner en forêt du Mont Fier pour descendre dans le petit gouffre repéré pendant l'hiver.

Rendez-vous à St-Lup chez le président avant de repartir en Land Rover vers le Haut-Jura. Guillaume qui ne connait pas le coin a droit à un itinéraire touristique commenté et quelques détours entres autres par le cirque de Vaucluse avec énumération des différentes cavités qui logent ici.

Cet hiver l'accès au gouffre c'était fait à pied à travers bois avec près d'une heure de marche. Mais des chemins blancs tout récents sillonnaient la zone et il semblait judicieux de tenter de les suivre aujourd'hui. Le départ du chemin est vite localisé mais comme il fallait s'y attendre une belle barrière barre l'accès... Pas de cadenas, un coup d'oeil à droite, un autre à gauche et hop nous voilà partis ! Le chemin blanc se dirige effectivement droit sur notre objectif. Nous poursuivons ensuite sur une piste où le 4x4 est dans son élément pour stopper à 350 m du gouffre d'après le GPS.

Nous nous chargeons un minimum, façon de parler car une belle barre à mine fait partie du voyage au cas où l'entrée pince un peu...

Le nez sur le GPS nous coupons à travers bois en direction du petit gouffre quand nous remarquons une grosse excavation rocheuse une dizaine de mètres sur notre droite. La dépression fait une quinzaine de mètres de long pour cinq de large, les parois rocheuses sont verticales et nous préférons installer un bout de sangle pour descendre au fond. A chacune de ses extrémités nous avons la surprise de découvrir deux beaux départs où la lampe de Guillaume est nécessaire. Le premier donne sur une galerie confortable d'une dizaine de mètres légèrement déclive qui se termine sur un pincement. La suite est sans doute sous les blocs du sol. L'autre départ plus vaste est un peu moins long mais un départ étroit offre une suite au ras du sol. Guillaume s'y faufile sur quelques mètres mais le conduit plonge à travers les blocs et devient rapidement impénétrable. Une désobstruction semblerait envisageable.

Une cavité totalement inconnue découverte fortuitement, c'est encore possible ! De plus c'est la deuxième dans le même secteur en six mois, pas des grosses découvertes mais un jour qui sait ?

Pointage GPS : x: 881.063 - y : 2168.520 - z : 1255 m

Nous pouvons ensuite repartir vers notre premier objectif qui n'est qu'à 130 m d'après le GPS. La zone est très fracturée et nous hésitons devant quelques anfractuosités avant de trouver le bon orifice. Orifice qui n'est pas si étroit que dans les souvenirs du président, la barre à mine s'avère inutile mais elle servira quand même pour faire un amarrage idéal en tête de puits. Guillaume s'équipe et se laisse glisser sur la corde. La verticale fait 7,6 m (après mesure) et s'évase un peu vers le fond. Une diaclase basse et étroite se prolonge sur un côté mais le sol terreux n'offre aucune perspective de suite possible. Fin du bal !

Pointage GPS : x: 880.966 - y : 2168.612 - z : 1290 m