Prospection

Prospection secteur Grande Molune (Les Moussières)

Claire Mermet Maréchal et Batiste, François Jacquier

Au cours d'une de ses randonnées à cheval Claire avait localisé une ouverture de doline fraîchement ouverte à proximité de la ferme ruinée de la Grande Molune. Elle en avait parlé au président en proposant de l'emmener voir cette ouverture plus en détail. Entre-temps, au cours d'une discussion avec Pierre-Jean, il s'avère que ce dernier avait déjà repéré cette doline et l'avait déjà visitée sans grande conviction. Peu importe ça fait toujours le but d'une balade et l'occasion de faire un point GPS sur le gouffre de la Grande Molune qui s'ouvre juste à proximité.

Rendez-vous au "8 à 8" des Moussières qui est bizarrement fermé et qui du coup ne mérite plus son nom... S'en suit un bout de chemin blanc qui nous emmène en direction de notre but. Avant de finir à pied nous prenons soin de garer les voitures avant une clôture qui barres le chemin. En effet la trentaine de génisses qui broutent au-delà risquent d'avoir la fâcheuse envie de venir lécher les carrosseries... expérience vécue !

Après 10 minutes de marche, ponctuée par quelques cueillettes de framboises, la fameuse doline est en vue. Aucun doute, c'est bien la même que celle que P.J avait photographiée. L'ouverture de 3 m de diamètre donne sur une cavité de 4 m de profondeur. Elle s'ouvre dans des calcaires marneux du Crétacé et une multitude de blocs instables sur les parois et au plafond dissuade d'aller gratter au fond. Trois autres dolines plus anciennes s'ouvrent à proximité, toutes dans le même alignement. (x : 872.657 - y : 2151.946 - 1200 m)

Deuxième partie de la mission : localiser et pointer le gouffre de la Grande Molune. De souvenir (plus de 30 ans quand même...), le gouffre s'ouvrait juste à la lisière des pâturages et de la forêt. Une photo prise en 1947 par l'équipe Colin confirme d'ailleurs cette situation. Depuis les choses ont bien changée et la forêt a grignoté une trentaine de mètres sur la prairie. C'est Claire et Batiste qui dénichent l'entrée dans la forêt tandis que le président persiste à chercher le long de la lisière... L'entrée, entourée de barbelés, est pratiquement invisible, masquée par un plancher de branches moussues. Seul un espace de 20 cm permet d'entrevoir le vide. le gouffre est donné pour 33 m  et quelques pierres débaroulent assez longtemps pour confirmer cette profondeur.

Un petit coup de GPS avant de repartir sous les grondements lointains de l'orage.
( x : 872.772 - y :2151.774 - z : 1220 m )