Grotte de la Doye "A" (Les Nans) - la suite

 inscriptionsPour terminer le compte rendu du président déjà bien complet, je vous raconte la suite de la journée après le départ des occupants de la "bétaillère présidentielle". Le groupe se retrouve donc diminué de moitié mais ne se laissant en aucun cas abattre, nous inscriptionsvisitons les salles supérieures de la grotte A. c'est assez sympa et il y a pas mal d'inscriptions sur les parois, certaines remontant au XIXeme siècle. Nous ressortons tranquillement et nous dirigeons vers les deux autres grottes. inscriptionsCelle qui est la plus proche de La Doye A est une sortie d'eau lorsque le terrain est bien arrosé mais comme nous l'avait dit François, non pénétrable. La troisième est pénétrable mais un siphon à une dizaine de mètres de l'entrée en interdit la visite, c'est pourtant tentant et, dans un excès de confiance, je me mets à l'eau des fois que le niveau soit un peu bas et que la traversée sans matériel soit possible. Mon optimisme est bien vite mis en péril par le peu de place entre le plafond de la voûte et la surface de l'eau, s'ajoutant à cela une température plus que vivifiante de l'eau signifient la retraite inscriptionsest décidée. Quoiqu'il en fut de ce samedi, Jean Claude et moi avons décidé de revenir équipés et de faire une nouvelle tentative surtout que notre bon président nous à fait parvenir toute la documentation concernant cette grotte et que ça a vraiment l'air sympathique.inscriptions

En conclusion, une sortie bien sympathique avec plein de monde et de belles grottes, que dire si ce n'est merci à tous et à très vite pour une nouvelle visite.

Guillaumeinscriptions

Pour compléter le récit de la Doye, les inscriptions de la salle supérieure de la grotte A , certaines datent de 1800. elles sont particulièrement  émouvantes avec comme exemple celle de l’instituteur Ruty de 1865. celle de l’équipe constant , Mathurin…de 1872 de vrais prénoms de cette fin de siècle, celle de Lamy Omer et de son épouse Julie ! l’A J Champagnole !?

Il nous manquait un vrai appareil photo pour fixer ces histoires du passé , mais elle sont là pour quelques temps encore.

J.C.