Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

François Jacquier, Marjorie Martin, Jean-Luc Gabet

L'accès n'est pas bien long, mais purée ce que c'est raide ! On équipe le puits d'entrée depuis le même gros arbre que lors de la première avec un déviateur un peu modifié.

Guillaume Ballet, Pierre-Jean Barletta, Laurie Catherin, Louis Daudey, Jean-Luc Lacroix, Anne Corriol

Après une récup canyon pour les uns et sieste pour les autres, on compte tous profiter du gruyère vercorien pour faire d'autres trous. Rien de trop « gros » d'envisagé alors moi aussi je vais sous terre. Après renseignements pris auprès des équipes du camp Berger, on opte pour 2 trous mitoyens, proches du camping, le Gour Fumant et le Pot du Loup, et on enchaîne les 2 dans la journée. Mais en attendant, ça traîne au petit-déj et on décolle fort tard... (10 ou 11h, je ne sais plus trop).

Jean Luc Lacroix, Guillaume Ballet.

Ce vendredi, rendez vous à 9h au parking du chalet des arches pour une petite visite à la Favière, ce n’est pas ma faute, c’est Jean Luc qui adore ce trou, trois sorties en deux semaines, rien que ça. Quoiqu’il en soit, c’est une occasion à ne pas manquer car je parts en stage initiateur la première semaine de juillet alors on va dérouler un peu de corde. Notre objectif le fond. On prépare les kits sans pluie pour une fois, quatre kits de corde et un kit casse croûte.

Claire, Guillaume, Pierre-Jean

Après une nuit à trois dans le Gîte de Nans Sous Saint Anne, en vrai il y avait de la place pour 10 sans souci, si un jour on fait le Verneau on peut aller là-bas ! (Que ça énerve ma maman) (oui j'ai pas fini ma phrase)

La veille avec Jean Luc et la nouvelle (qui est cool et vachement sportive) on avait dû changer de plan parce qu’il y avait déjà des gens qui squattaient l'entrée ! Les malotrus !!!

On arrive donc devant le trou qui est vachement grand et broché (le luxe) (Que ça énerve Rémy) ! Pour un coup, je suis prêt avant Guillaume ... très franchement je comprends pas ce qui c'est passé ! Du coup je commence l'équipement. Première constatation, je dois mettre un mousqueton en plus parce que sinon la corde frotte sous la première broche. Les doubistes ils font des trucs qui brillent mais un petit coup de marteau 5 cm plus bas ça coûte pas cher !

François Jacquier (SCSC), Jean-Pascal Grenier (SCL)

Dans le cadre des comptages hivernaux de chauves-souris, accompagnement de JP dans deux cavités sur le secteur d'Étival.
Ça commence par dix minutes d'incertitude pour retrouver l'entrée des Prélantaume, les bûcherons sont passés par là et le GPS accuse un écart de 20 à 30 m. On met un bout de corde pour sécuriser le puits d'entrée qui n'excède pas 3,5 m mais assez haut pour se faire mal. Dessous c'est une suite de galeries basses et de petites salles entrecoupées de courts boyaux, le tout développant une quarantaine de mètres. JP notera sur son carnet la présence d'un petit rhino et d'un murin de daubenton. La chasse est maigre mais c'est la première fois que cette cavité connait un comptage chiro.