Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

canyon

Vulvoz : relais aérien au dessus de la 2ème cascade

Tout comme la spéléologie verticale, la descente de canyon demande un apprentissage, à la fois technique, mais aussi plus général sur ce milieu aquatique et minéral très particulier.

Au sein du club, nous disposons de formateurs canyon passionnés, et diplômés par l’EFC (École Française de descente de canyon, commission de Fédération Française de Spéléo).

Dans la région de Saint-Claude, nous disposons d’un large choix de canyons faciles, et propice à l’initiation et à l’entraînement. Nous avons choisi de vous présenter deux d’entre eux : Les cascades du moulin de Vulvoz et le canyon de la Teinte.

Les cascades du moulin de Vulvoz :

vulvoz

 

Le relais au sommet de la cascade de 30 m, avec passage dans le tube...

Ce petit canyon, situé en aval du petit village de Vulvoz, et un concentré des ingrédients que l’on rencontre en canyoning : Descente en rappel, sauts, toboggan, nage, main-courante aérienne, relais plein vide, etc… Il est donc particulièrement intéressant pour l’apprentissage ou l’entraînement. Très court, on pourra le refaire à volonté, un sentier nous ramenant très rapidement à notre point de départ.

Il est exposé plein Ouest, et sera donc particulièrement bien ensoleillé les fins d’après-midi. Il est toujours bien en eau, même au cœur de l’étiage d’été où son débit reste limpide et frais.

Nota : Ce petit bijou est entièrement situé sur une propriété privée. Les propriétaires tolèrent notre activité, donc nous veillerons bien à respecter les règles de bonne conduite dans ce cas (respect des riverains, pêcheurs et autres usagers). Victime de son succès, il est très fréquenté aux beaux jours, que ce soit par de simples promeneurs ou par des guides professionnels avec leurs clients, ce qui engendre parfois des problèmes de stationnement.

Description :

Ce canyon est composé d’une petite cascade de 2.5 m arrivant dans un bassin profond de 2 m, suivie peu après par une cascade inclinée de 8 m. Cette dernière donne dans une immense marmite qui jouxte le bord de la falaise, et qui se déverse dans le vide de la cascade de 30 m par une lucarne spectaculaire. A la base, un grand bassin hélas peu profond actuellement (des crues ont comblé les 3 m de profondeur), donne suite à deux petits ressauts à descendre en glissade. Un sentier évident remonte au sommet en rive droite.

Équipements et franchissement :

- La 1ere cascade se saute rive gauche, ou se descend en rappel rive droite (2 broches inox non reliées).

- La cascade de 8 m, s’équipe à volonté sur chaque rive. Rive gauche à l’aide de l’arbre (prévoir une sangle), ou rive droite en équipant une main-courante aboutissant à un relais plein vide caché sous le pont (6 points au total). Depuis ce relais, un rappel guidé est possible jusqu’au départ de main-courante de la cascade suivante. Cette cascade inclinée, se descend également en toboggan, après les vérifications d’usage (elle se comble parfois après des crues, attention).

- La cascade de 30 m s’équipe sur les 2 rives, et une main-courante d’accès est réalisable depuis les 2 broches en rive gauche vers le trottoir. Un rappel guidé est possible jusqu’en bas (1 broche au sol, assez discrète). Juste sous le surplomb, un relais plein vide permet de s’exercer aux techniques obligatoires rencontrées dans les massifs géants comme le Vercors…


 Pour plus détails, voir la fiche Vulvoz sur le site DC.com : cliquez ici !

Historique du canyoning à Vulvoz : C'est par là !

La vidéo d'une descente par fort débit : ici !


 

Le Canyon de la Teinte :

teinte

Au printemps, l'ambiance est luxuriante.

Ce canyon très discret est un affluent rive gauche de la Bienne à Vaux les Saint-Claude. Son écoulement est temporaire et toujours modeste. On le fréquentera de préférence en eau, juste après un épisode pluvieux. Il est très peu aquatique (pas de nage, pas de saut), et c’est seulement la descente sous cascade qui vous aspergera.

Il comporte de petites verticales (maxi 12 m), bien propices à des premiers pas en rappels arrosés. Au printemps, ses parois se parent de mousse et de fougères scolopendre vertes fluo, rendant l’ambiance quasi tropicale, un vrai régal pour les yeux.

En hiver, suite à de longs épisodes froids, le canyon se fige en cascades de glace du plus bel effet. Par chance, les amarrages restent utilisables car ils ne sont pas recouverts de glace. Les crampons sont alors vivement conseillés pour visiter cette galerie de cristal…

teinte

En hiver, le ruisseau se fige, on troque alors les néoprènes pour les crampons à glace et le piolet...

Équipement et franchissement :

- L’ensemble est équipé de relais 2 points, parfois reliés par des chaînes. Le relais de la C12 est plein vide, il demande donc l’installation d’une main-courante rappelable depuis un arbre équipé d’une chaîne.

- Généralement, on quitte le canyon peu après la fin de l’encaissement (sentier rive droite avec main-courante), alors que les cascades se poursuivent sur des dalles pentues peu intéressantes et non équipées.


Pour plus de détails, voir la fiche Teinte sur le site DC.com : cliquez ici !

L'historique du canyoning à la Teinte : Cliquez ici !

Voir une vidéo de ce canyon : Dailymotion


salamandre

Salamandre : Paradoxalement, les canyonistes contribuent au maintien de cette espèce protégée en la sauvant de noyades certaines lors des crues (vasques pièges).