Spélé'Haut-Jura
le site du Spéléo Club SanClaudien

Spéléologie et descente de canyons

Dom Guyétand

Accès par le bas.
Cette fois, pas de tronçonneuse, mais à cause du poids, seulement le tirfor pour faire tomber un énorme arbre dangereusement coincé au sommet d’une verticale et que je ne peux pas tronçonner sans gros risques vu sa situation.

Je vais batailler quand même un bon moment et m’y reprendre à trois fois pour le décrocher, en cause, les axes de traction pas du tout adaptés (amarrages sur arbres mal placés).
Une fois à terre (je reviendrai le couper plus tard), je change de secteur et dégaine le perfo pour équiper le départ du « toboggan de la mort », chose qui n’avait jamais été faite en 40 années de descente… Comme quoi, il y a un début à tout.
Plus loin, re perfo pour doubler un amarrage solitaire avec chaîne et broche. Une nouvelle fois, j’ai un problème avec ma cartouche de résine qui n’extrude pas le durcisseur. Heureusement que je travaille sans la canule mélangeuse directement dans le trou, sinon c’était accident futur assuré…
Comme je réalise le mélange à la main, les deux composants étant extrudés sur un bout de carton, je peux constater visuellement ce qui sort de la cartouche. Comme quoi, travailler en s’écartant du standard tout tracé, a parfois du bon...

Pour la suite ? Encore un peu de tronçonnage dans le bief (dont le gros arbre enfin à terre) et également encore un peu de ménage/bricolage dans la partie centrale de la Riôte, soit encore deux demi-journées. A suivre !