Initiation & Entrainements

Grotte de la Grusse (Saint-Claude)

iconThomas & Bruno Mischler

Aujourd'hui une fenêtre météo s'ouvre et, malgré les litres d'eau tombés ces derniers jours ainsi que la fonte de la couverture neigeuse, nous décidons d'aller faire faire ses premières armes en puits à Thomas.
13h30 nous sommes sur le parking arnaché et paré à en découdre avec le milieu souterrain. Dès les premiers pas dans la cavité nous voyons que nous ne sommes pas les seuls à visiter la cavité (et pas que la visiter...). À peine avons-nous pénétré dans le boyau d'entrée qu'un superbe (euh... non, deux) excréments nous barre la galerie. Le passage délicat et magnifiquement négocié par Thomas, quant à moi, un peu moins agile et plus volumineux que lui, je décide d'enterrer celui qui se trouve au beau milieu pour pouvoir passer par-dessus sans m'en foutre partout.
L'eau ruisselle dans le porche, normal, et bien vite nous trouvons un petit pipi dans le boyau. Ça promet une ambiance aquatique. Arrivé au carrefour c'est un véritable ruisseau qui part en direction des puits. Tiens ! Pile là où on va.

Les gours sont bien plein mais ça passe bien, sans se mouiller (enfin presque). Le ressaut se passe sans encombre. Puis le R7 ! là changement d'ambiance. Une belle cascatelle (comme le disait les anciens) se jette joyeusement dans le puits. J'équipe donc hors-crue mais malgré ça, en bas du puits, ça mouille pas mal.
Je remonte pour encadrer Thomas et lui faire les dernières recommandations d'usage pour le passage de la dèv. en milieu de puits. Et le voilà parti dans le puits. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire j'entends : Libre ! je lui emboîte le pas et je le retrouve au pieds du puits derrière la cascade.
Là on est au sec au moins. J'équipe la suite jusqu'au sommet du P20. Thomas me rejoint. Nous avons mis 1 heure pétante. Petit point sur la situation : Thomas est enchanté mais mouillé. Un rapide coup d'œil dans le P20 et il décide de ne pas continuer. Soit.
Nous entamons la remontée. Je déséquipe et, Ô Surprise ! Au pieds du R7 pas moyen de trouver un coin à peu près au sec. Le débit est en train d'augmenté. le remontée se fait sous les embruns. Sympa ! Dans les gours on note effectivement l'augmentation du niveau.
2 heures pile plus tard nous sommes de retour à la voiture sous un soleil radieux. Thomas est plus qu'enthousiaste et me demande quand au lieu la prochaine sortie.
Ah ! Il est à noter que l'a photo déposée pour les JNS illustrant les concrétions de la Grusse est toujours en place.