Le gouffre des Grandes-Roches

Le gouffre des Grandes-Roches (Coyron) - Contexte géologique

Index de l'article

Contexte géologique

Le gouffre de la Grande Roche s'ouvre sur le prolongement sud du Plateau de Champagnole. Ce secteur est constitué d'une vaste structure tabulaire de calcaire du jurassique supérieur.
L'altitude sensiblement homogène varie de 500 à 600m. Cette unité structurale est traversée du nord au sud par la vallée de l'Ain. La rivière a profondément entaillé les calcaires compacts, séquaniens et rauraciens, pour mettre à jour les marno-calcaires de l'argovien qui constituent la couche de base imperméable. La vallée est actuellement envahie par les eaux de la retenue E.D.F de Vouglans qui, comme on a pu le constater dans le gouffre, ennoie le karst sur un large périmètre. La stratigraphie adopte un pendage faible de l'ordre de 5° et s'abaisse progressivement vers la vallée. Le gouffre traverse successivement les couches karstifiables (séquanien et rauracien) par le biais de ses puits, et vient buter finalement sur les couches argileuses pour devenir rapidement impénétrable. Les eaux s'écoulent ensuite au contact des marnes argoviennes en direction d'un probable collecteur inconnu qui resurgit dans le même niveau stratigraphique sous le niveau du lac.