Grotte de la Pisserette & Grotte des Forges (Moirans-en-Montagne)

Léa Coquelle, Julien Gauthier, François Jacquier

Bon on m’avait prévenu que j’avais fait une belle bourde avec mon dernier CR… Ça ne loupe pas, me voici de corvée… Au passage, Louis Daudey on attend toujours ton CR du week end dans l’Ain ! Tu voulais ta dédicace, la voici laughing

On se donne RDV à 14h30 chez Rachel et Arnaud pour que je récupère la combinaison que Dom me prête. Et oui je suis toujours SCF (sans combinaison fixe). Le temps de boire un petit coup chez Arnaud et voilà Mr l’président et « le petit nouveau » (oui je frime, c’est plus moi la petite nouvelle). On décolle avec la prés’mobile en direction des grottes.

Pas de cerises pour ce trajet… Pas d’épilogue sur le trajet du coup, donc compte rendu plus court à lire (et à taper !!). Bon j’avoue que François nous a raconté de jolies choses, notamment la fois où il a pu observer un Lynx pendant 1h30… Mais bref, j’arrête là parce que sinon je suis encore assignée pour le prochain !!!

Donc, on arrive au lieu fatidique. Et là un groupe de colo accompagné par un guide était prêt à partir pour Les Forges. Donc on prend la décision de commencer par La Pisserette. On décide de prendre le matériel dans des sacs pour se changer devant la grotte car il faut marcher un petit peu. On charge les sacs : pantalon néo, pull polaire (oui la grotte n’est pas très aquatique donc pas besoin de la total), bottes, sur-combi, casque, chaussons. On est prêts, on y va. On monte quelques mètres pour arriver face à un dilemme : la grotte est quelques mètres plus bas, par où on passe ? Et bien… Pas par le chemin qu’on a pris. Voilà, on descend un terrain glissant, François en claquettes : tout va bien.

On arrive finalement devant la grotte. On s’équipe, Julien et moi sommes prêts, « vous allez me faire remarquer que je suis long ? ». Nooooon ! Je le mettrais juste dans le CR (peut-être que je ne serais plus de CR la prochaine fois du coup… ?)

On monte dans la grotte et c’est parti. On évolue en montant un petit peu, quelques passages étroits, d’autres moins (merci Léa pour cette précision constructive). Ce n’est pas très aquatique mais on doit quand même se mouiller jusqu’au milieu du ventre et avoir les coudes dans l’eau. Mais tout va bien, la température est toujours plus agréable que celle de dehors.

Trois passages « compliqués », on a dû descendre par des petits trous. Notre réaction avec Julien « euh… On doit remonter après ? » « Oui, on a toujours réussi à remonter. Ça devrait aller… Normalement ». Ah…Bon on fait confiance au Président alors. Les deux passages en désescalades sont sympathiques (en espérant qu’ils le soient en remontant). Là on est globalement… sales. Beaucoup d’argile, mais je n’ai même pas fait de masque cette fois-ci… Je me suis dis que j’avais déjà un teint magnifique, PAS DU TOUT. Bref, passons.

Ensuite dernier passage compliqué, cette fois ci il s’agit d’escalader (et donc à redescendre après, évidement). Je tiens à préciser qu’à cet endroit le petit nouveau est tomber dans un trou et a fait trempette, sans néo (le débutaaaaant, hannnn (plus de CR après on est d’accord ?))

On grimpe et on arrive bientôt au siphon terminal, très joli. Comme on en a fait deux grotte je ne sais plus ce qui était dans laquelle et où alors je passerais sur les détails de ce siphon terminal sans doute fort joli. Et demi-tour. On repart et on repasse les obstacles compliqués.

La seule chose que je retiendrais ce sont ces mots de François « En spéléo c’est comme dans le show-bis, il faut savoir se servir de ses fesses ». Voilà, donc apparemment on sait tous s’en servir parce qu’on est sortis vivants. Vous pensez que du coup je peux être la nouvelle Mia dans Lala Land histoire d’être avec Ryan Gosling ou pas ?

Nous voilà sortis, pose photo avec Julien devant l’entrée. Séance relativement courte, je suis déçue… Mais toujours sérieuse… Du moins j’essaie… Et oui, Claire je sais que tu as été étonnée que le président ait réussi à avoir une photo « sérieuse » de moi, je te rassure, c’est une épreuve à chaque fois.

On remonte par LE véritable chemin et on se dirige vers la grotte suivante qui nous permettra de « nous laver », apparemment. On passe récupérer les hauts de la néo et l’appareil photo, c’est parti. On arrive dans la grotte, arrêt photo 20m plus loin. Ah ça promet cette grotte… Et voilà que Julien s’y met « prends un air intelligent, pour un fois. » Bon… Soit.

Sauf que voilà, l’appareil photo ne veut pas. François tente de comprendre ce qui ne va pas… Sans succès, on abandonne notre ami sur le bord de la gRoUtte. On avance, quand même un peu triste pour les photos… Et là c’est magnifique. Une grotte avec des allées très larges et avec beaucoup d’eau. Je me croyais dans Harry Potter, dans la chambre des secret, que d’un moment à l’autre le Basilic allait sortir de nulle part. Sauf que sans pouvoir magique on allait être un peu dans le pétrin donc heureusement que ça n’était qu’une simple impression !

On arrive dans la deuxième partie de la grotte, le décor change totalement, plus étroit, moins d’eau. De nombreux siphons : un latéral, un terminal… Bon ça ne fait que deux mais bon ce n’est pas grave.

Au retour François nous avait promis de passer par une galerie latérale. Donc c’est ce que l’on fait et nous voilà obligé de faire l’asticot qui se tortille sur le dos en faisant bien attention de relever la tête parce qu’un asticot ça ne respire pas dans l’eau. On arrive au bout au niveau d’une cheminée, intéressant, maintenant on peut faire demi-tour et refaire l’asticot. « Je pensais que cette grotte devait permettre de nous laver ! »

On retourne vers l’entrée, avec le passage d’Harry Potter toujours aussi beau. On récupère le photo-stoppeur au passage et on retourne à la voiture. Petit plongeon dans le lac histoire de rincer les combis et là… « Attention de ne pas vous bruler », l’eau est tellement chaude ! Julien réussi quand même à faire couler une chaussure, que j’ai retrouvé (entraide entre nouveaux).

On remonte dans la voiture et on rentre récupérer la mienne chez Rachel et Arnaud.

Et voilà, je voulais faire un CR court… Bon bah je vous dis à la prochaine sortie… Je pense que ça sera à moi de faire le CR…