Week end Spéléo dans le Vercors les 2-3-4 novembre 2018 - Scialet Michellier

Index de l'article

Scialet Michellier (Vassieux en Vercors – 26)

le 4/11/2018

Jean-Luc Lacroix, Louis Journault, Anne Corriol, Jean-Luc Gabet, Guillaume Ballet et Jean-Claude Gelin qui nous a rejoint sur place.

Alors là, pour trouver le trou et l'approcher, difficile de faire mieux : à 20 m de la route en plein champ. On se gare au bord de la route, on peut pas être plus près. L'ouverture est fermée par une plaque qui se dépose très facilement (pas du tout comme aux Grandes roches!). Et on comprend très vite la consigne de bien refermer la plaque derrière nous quand on va sous terre (drôle d'impression d'ailleurs !) quand un troupeau de génisse déboule dans le champ...
Jean Luc L part équiper suivi de près par Louis. Le reste de la troupe s'équipe progressivement pour les suivre. On enchaine un série de puits, un méandre pas très large, puis après un boyau où il faut ramper, on arrive dans une immense salle !
Impressionnant !
Jean Claude nous fait la visite, le plancher est balisé pour éviter de dégrader certains secteurs car il y a des curiosités partout ! Des silex partout, des remplissages de graviers sculptés, des concrétions petites, grosses, partout, draperies, colonnes, stalactites tordues, gours, fistuleuses...
On avance dans cette grande galerie, on passe un ressaut pour arriver à la salle Sophie, clou de la sortie, avec ses superbes concrétions. On continue un peu dans cette galerie, on navigue dans les blocs, on s'enfile à droite, à gauche, dessous... on observe le « poisson de silex »... Bon, il y a des possibilités, mais on va s'arrêter là. Le méandre « Tadebogenoux » ne tente personne... On est à peu près à – 75 m.
On mange dans la première grande galerie. Puis boyau, remontée des puits... C'est Louis qui déséquipe, coaché par Guillaume et Jean claude, tout roule.
Le retour à la surface s'effectue chacun son tour, sans problème et sous le soleil.

TPST : 5h (grosse louche...)

Le retour aux voitures n'est pas compliqué non plus...
Bière, gâteaux et on se sépare , Louis rentre sur Gap, Jean Claude va nous mettre sur la route pour redescendre du plateau (paysages encore magnifiques !), lavage des cordes dans une rivière – avec de l'eau - et on finit chez Céline qui nous a gentiment préparé à manger !

Un chouette week end spéléo dans le Vercors, une envie de remettre ça !