Secours

  • Dominique Guyétand, Frédéric Gavand, Christophe Schneider,  Eric David, Jérémy Pignier, François Jacquier
     
    Six membres du club à l'exercice du Spéléo-Secours organisé à la grotte de Balerne. Mise en application en conditions réelles des différentes équipes : Transmission, assistance victime et évacuation. Pour l'occasion c'est Christophe qui joue le rôle de la victime et passe tout son temps au chaud dans son duvet tandis que tous les autres s'agitent autour de lui...

  • Valérie CARVALHO, Éric DAVID, Jean-Luc GABET, Frédéric GAVAND, François JACQUIER, Jean-Luc LACROIX, Bruno MISCHLER, Denis MILLET, Jérémy PIGNIER, Christophe SCHNEIDER

    Ce compte rendu aurait pu commencer ainsi : 17h30, le téléphone sonne. C’est l’Grand au bout du fil avec sa voix des mauvais jours. Salut Bruno, faut qu’tu te prépare on a un carton à la BaC.
    Mais que nenni ! C’est juste un exercice. Prévu de longue date. Jean-Luc Gabet me récupère à la maison et nous faisons route vers Nevy. Arrivé sur place on se croirait à la "Foire au Rouge" ! Un nombre impressionnant de véhicules à la couleur sus nommée occupent le moindre emplacement disponible et, quasiment, le double de bonhommes occupent la chaussée, eux, vu qu’il n’y a plus de place sur les talus (ben oui, vu qu’y a les véhicules… faut suivre un peu). Nous nous présentons au PC, vous savez la tente jaune reléguée derrière l’énorme camion PC qui tient tout le lit. On se croirait revenu une vingtaine d’année en arrière : Marty ! Sort la DeLorean ! Ah non, pardon : Jean-Luc ! Sort le Kangoo ! Bon bref ! Tout ça pour dire que ça ne nous rajeuni pas.

  • Jean-Luc GABET, Bruno MISCHLER, François JACQUIER, Guillaume BALLET (Spéléo-Club San-Claudien), Grégoire LIMAGNE, Rémy LIMAGNE (Spéléo-Club du Jura), Sylvain COLLIN, Wim CUYVERS, Anthony GOYET (GRS Polinois), Jean-Marie BLONDEAU, (Spéléo-Club Lédonien), Marjorie MARTIN (Exsurgence), Christian FEUVRIER (LAGAF), Simon MOUREAU, Frédéric THOMASSET (Spélo-Club Louhannais)

     

    En ce samedi ensoleillé et après cette semaine... caniculaire, quoi de plus naturel que d'aller ce mettre au frais, aux Forges.

    9h, tout le monde arrive petit à petit sauf Wim, que je viens de croiser en haut du chemin. Il vient d'être contacté par le Grand qui a une "fuite" de dernière minute ; il l'attend au rond-point de Villards pour lui remettre le matos.